nous écouter |

Les JMJ à Lisbonne sur les pas de Marie ! Le message du Pape François

« Un nouveau départ pour les jeunes et pour toute l'humanité »

13/09/2022

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

« Marie se leva, et s’en alla en hâte » (Lc 1, 39), c’est le titre du message du Pape François publié ce lundi 12 septembre pour la 37ème Journée mondiale de la jeunesse qui se tiendra à Lisbonne en août 2023.

Chers jeunes !

Le thème des JMJ de Panama était : « Voici la servante du Seigneur : que tout m’advienne selon ta parole » (Lc 1, 38). Après cet événement, nous avons repris la route vers une nouvelle destination – Lisbonne 2023 – en laissant résonner dans nos cœurs l’invitation pressante de Dieu à nous lever. En 2020, nous avons médité la parole de Jésus : « Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi ! » (Lc 7, 14). L’année dernière, nous avons été inspirés par la figure de l’apôtre saint Paul, à qui le Seigneur ressuscité a dit : Lève-toi ! Sois témoin de ce que tu as vu (cf. Ac 26, 16). Sur le bout de route qui nous sépare encore de Lisbonne, nous marcherons avec la Vierge de Nazareth qui, immédiatement après l’annonciation, « se leva et partit à la hâte » (Lc 1, 39) pour aller aider sa cousine Elisabeth. Le verbe commun aux trois thèmes est se lever, une expression qui – rappelons-le – prend aussi le sens de “se relever”, “s’éveiller à la vie”.

En ces derniers temps difficiles, alors que l’humanité, déjà éprouvée par le traumatisme de la pandémie, est déchirée par le drame de la guerre, Marie rouvre pour tous et en particulier pour vous, jeunes comme elle, le chemin de la proximité et de la rencontre. J’espère, et je crois fermement, que l’expérience que beaucoup vivront à Lisbonne en août prochain représentera un nouveau départ pour vous, les jeunes, et – avec vous – pour toute l’humanité.

Marie se leva

Marie, après l’annonciation, aurait pu se concentrer sur elle-même, sur les inquiétudes et les craintes dues à sa nouvelle condition. Mais non, elle fait entièrement confiance à Dieu. Elle pense plutôt à Elisabeth. Elle se lève et sort à la lumière du soleil, là où il y a de la vie et du mouvement. Bien que l’annonce bouleversante de l’ange ait provoqué un ” tremblement de terre ” dans ses plans, la jeune fille ne se laisse pas paralyser, car en elle se trouve Jésus, puissance de résurrection. Elle porte déjà l’Agneau immolé mais toujours vivant. Elle se lève et se met en mouvement, car elle est certaine que les plans de Dieu sont le meilleur projet possible pour sa vie. Marie devient temple de Dieu, image de l’Église en chemin, de l’Église qui sort et se met au service, de l’Église porteuse de la Bonne Nouvelle !

Continuer la lecture…

13/09/2022

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on email